Chalumeau de plomberie

Le chalumeau de plomberie constitue un outil que seul un plombier professionnel est en mesure d’utiliser correctement. Sa mise en route est en effet une tâche un peu complexe.

Comment bien se servir d’un chalumeau de plomberie ?

Pour mener à bien ses missions, que ce soit dans un bâtiment neuf ou en rénovation, le plombier recourt à certains outils spécifiques. Il y a, par exemple, celui servant à souder, braser ou raccorder les tuyaux. Un tel matériel nécessite certains réglages spécifiques. Son utilisation requiert d’ailleurs une attention particulière puisqu’il se sert de la combustion d’un gaz pour découper ou souder les diverses pièces. Un risque d’explosion est de ce fait possible si jamais il tombe entre de mauvaises mains. C’est pourquoi il est crucial de savoir bien l’employer dans les règles de l’art.

Aperçu sur le réglage des manomètres

Le chalumeau plombier constitue un équipement indispensable dans le secteur du BTP. Que ce soit dans le neuf ou en rénovation, il permet au plombier de souder, de braser et de raccorder les diverses pièces de métal, d’où les tuyaux. En somme, il s’agit donc d’un outil dédié aux professionnels du domaine. Il faut savoir en effet que son utilisation requiert des compétences et des réglages spécifiques. Pour éviter toute mauvaise surprise, il doit de ce fait uniquement être confié entre de mains expertes. Pour ce qui est de son allumage, il faut suivre certaines étapes essentielles. Ici, on va s’intéresser davantage au chalumeau oxyacétylénique, le modèle le plus sophistiqué de tous. Pour commencer, il faudra bien régler les manomètres. Il va alors falloir avant tout s’assurer que les vis de détente sont bien desserrées. Il faudra ensuite ouvrir à ¼ de tour les vannes ou les bouteilles. À l’aide des vis de détente, il faudra maintenant régler les pressions d’oxygène et d’acétylène. Ainsi, pour le manomètre d’oxygène, il faut régler à 1 bar pour la pression de service. 0,2 à 0,5 bar suffit pour le manomètre d’acétylène.

L’allumage de l’outil

Avant de continuer, il faut savoir que tout seul, l’oxygène ne brûle pas malgré qu’il s’agisse d’un gaz stable, contrairement à l’acétylène qui est instable. Pour que le chalumeau plombier puisse assurer une combustion équilibrée, le gaz comburant est donc indispensable. Comme il a été évoqué plus haut, la pression de service des manomètres doit être réglée entre 0,2 et 0,5 bar pour l’acétylène et à 1 bar pour l’oxygène. Une fois cela fait, il faudra maintenant ouvrir l’acétylène. Ensuite, il faudra l’enflammer de sorte à obtenir une flamme avec un panache dépourvu de fumée noirâtre. Afin d’avoir un dard bien net, il va falloir régler rapidement et correctement l’oxygène. Il faut noter que les bouteilles d’oxygène sont toujours employées en position verticale. Mais il est quand même possible de l’incliner un peu. Elles sont dans la majorité des cas fixées sur une paroi verticale ou disposées sur un chariot de transport. Ces précautions d’emploi sont les mêmes pour les bouteilles d’acétylène.

Des mesures de sécurité à ne jamais laisser de côté

Puisque le chalumeau plombier nécessite une combustion de gaz pour fonctionner, il faudra faire très attention quant à son utilisation, car un risque d’explosion peut se présenter à tout moment si jamais il tombe entre de mauvaises mains ou s’il n’est pas utilisé correctement. Pour la sécurité des utilisateurs donc, il est fortement conseillé de toujours fermer les bouteilles après chaque usage. Il faut aussi les purger avant d’installer le détendeur. Il est d’ailleurs recommandé de ne jamais graisser les manomètres. Pour éviter l’éclatement de la membrane, la vis de réglage doit toujours être dévissée après chaque utilisation. Les manomètres ne doivent enfin jamais être dégivrés avec une flamme dans le cas d’un usage intense. Pour ce faire, il est préférable de se servir de l’eau chaude ou d’un réchauffeur. Pour éviter toute mauvaise surprise, il est alors impératif de respecter ces points.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *